Une couronne illuminée pour l’Avent

Noël est un phénomène récurrent, qui amène avec lui des dizaines de traditions, selon les époques et les cultures. Comme la couronne de l’Avent, qui pour certains est incontournable si l’on veut fêter Noël dignement.

1. Advent
Premier dimanche de l’Avent, première bougie… (www.fotoARION.ch)

« Je ne peux pas m’imaginer un Avent sans couronne« , déclare, le sourire aux lèvres, Sylvie, originaire de Suisse et qui vit depuis cinquante ans en France. En ce dimanche 30 novembre, juste avant de commencer son déjeuner, elle allume avec plaisir la première bougie. L’Avent, cette période de quatre semaines précédant Noël, vient officiellement de commencer.

Les chandelles du Christ

La couronne de l’Avent forme un cercle de branches de sapin, sur lesquelles sont posées quatre grosses bougies. On en allume une le premier dimanche de l’Avent, puis une de plus chaque dimanche jusqu’au 25 décembre. Le jour de Noël, elles restent toutes allumées pour célébrer la Nativité du Christ.
Aujourd’hui grand-mère, Sylvie achète chaque année une couronne, qu’elle allume et entretient avec soin. Et ce n’est pas parce qu’elle vit à Paris qu’elle compte abandonner les traditions familiales de Noël. « Quand j’étais enfant, on avait un calendrier de l’Avent, sans chocolat évidemment, et il y avait une couronne à tous les repas du dimanche. Et bien sûr, on préparait les gâteaux de Noël« , se souvient-elle. Tout cela, elle a tenu a le transmettre à ses petits-enfants.

Une tradition germanique

Si presque partout en France, à l’exception de l’Alsace, l’Avent rappelle surtout les calendriers de chocolats dont les enfants raffolent, un peu plus à l’Est la tradition de Noël diffère. En Allemagne, en Suisse, au Luxembourg, les couronnes de l’Avent ont fleuri sur les tables du déjeuner dominical. Cette tradition, vieille de plusieurs centaines d’années, s’est perpétuée jusqu’à aujourd’hui… mais seulement dans les pays de l’aire germanique.

Adventskranz 2
Au plus sombre de l’hiver, les lumières de l’Avent illuminent le foyer (Lars Schmidt)

Au départ, la tradition était païenne. « C’est aussi directement lié aux saisons« , affirme Sylvie : décembre est le mois le plus sombre de l’année, jusqu’au solstice, où les jours rallongent à nouveau. La couronne est ensuite entrée dans les mœurs religieuses au XVIème siècle, par l’intermédiaire d’un pasteur protestant allemand. Les catholiques aussi l’ont adoptée. « La couronne de l’Avent représente le chemin vers la lumière« , qu’elle soit concrète, avec le retour progressif du soleil, ou spirituelle, par la naissance du Christ.

Du paganisme au mercantilisme

Bien sûr, la tradition n’a pas échappée à l’industrie de Noël, et aujourd’hui, on trouve des « couronnes de Noël » à tous les prix, d’un simple clic sur internet, ou dans n’importe quelle boutique qui vend des décorations. Ce que Sylvie semble trouver dommage. Rendre la tradition de l’Avent « monnayable« , c’est lui retirer tout son sens. Même si les implications religieuses laissent ses petits-enfants perplexes, cette année encore, la couronne jouxtera chez elle la crèche et le sapin. Attention, cependant, à ne pas oublier de préparer une bassine d’eau, au cas où ce dernier prendrait feu !

Découvrez d’autres traditions germaniques de l’Avent !

Juliette Gramaglia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s