L’imbattable Stefan Raab… rend les armes

Avec son émission « TV Total », Stefan Raab est l’un des Allemands les plus regardés de son pays. Or, depuis hier soir, l’Allemagne est sous le choc : l‘animateur télé a officiellement annoncé la fin de ses bons et loyaux services envers la chaîne ProSieben. Portrait d’un terrien hors du commun.

Stefan Raab
Stefan Raab et son émission TV Total (Myspassde/YouTube)

Stefan Raab n’est pas comme tout le monde. Dans un internat jésuite, il est celui qui créée un groupe de pop-sacrée, ou encore l’expert en botanique car il passe ses week-ends puni, contraint à jardiner pour l’internat.

Stefan Raab n’est pas un « people ». Du haut de ses 48 ans, il est l’une des personnalités les plus connues de son pays. Demandez à son public ce qu’il sait de son actuelle vie privée, cherchez des informations liées à sa famille sur la toile : mission impossible, vous repartirez bredouille. Le présentateur met un point d’honneur à protéger son entourage et à le garder bien à l’abri des médias. Son style vestimentaire décontracté à la télévision laisse aussi deviner une personnalité assez simple, loin des strass et paillettes du show-business.

Stefan RaabDe charcutier à statue de cire

Stefan Raab est avant tout un présentateur TV allemand originaire de Cologne. Oui, « avant tout » car il est bien d’autres choses encore. Enfant de charcutiers, ce grand blond dégarni au physique assez banal, était étudiant en droit et parallèlement en charcuterie, bien avant d’être changé en cire par Madame Tussaud à Berlin en 2009. Ce n’est donc ni derrière un présentoir, ni appuyé contre un pupitre mais bien sur un plateau télé que l’animateur connaît aujourd’hui son succès.

 Le copain marrant dont on préfère ne pas être la cible

Stefan Raab c’est le boute-en-train de la bande, ou encore le tonton blagueur qui fait le clown à table. On l’aime bien, il nous fait rire mais on préfère qu’il rie des autres plutôt que de nous. Ça résume assez bien l’idée du talk-show « TV Total » qu’il anime quatre soirs par semaine depuis déjà 16 ans sur la chaîne privée ProSieben. Rien n’échappe à l’œil du Colonais : entre deux invités, il fait la satire d’extraits d’émissions TV incohérentes ou ridicules avec légèreté et ironie. Il est piquant, provocateur mais n’en est pas moins drôle et charismatique. Ses moqueries ne sont cependant pas toujours bien accueillies par leurs cibles, ce qui lui vaut d’être un personnage très controversé, souvent au cœur de polémiques. Il est aussi connu pour l’émission « Schlag den Raab » (en français : Qui peut battre Stefan Raab ?) dans laquelle des téléspectateurs le défient à travers jeux sportifs, tactiques, de connaissances, d’adresse ou de hasard. Mais attention, l’animateur est loin de se laisser faire : sur les 52 émissions, seuls 16 candidats ont réussi à le battre.

L’homme multi-talents qui ne se prend jamais au sérieux

Stefan Raab n’est pas seulement animateur : il est également un musicien autodidacte. Il a appris à jouer de la batterie, de la guitare, du piano et du ukulélé tout seul. Ce talent pour la musique ne reste pas caché, il représente l’Allemagne en 2000 à l’Eurovision et obtient la cinquième place avec la chanson humoristique « Wadde hadde dudde da? » (en français : Qu’est-ce que tu as là ?), déguisé en chanteur disco ringard. Car s’il se moque des autres, Stefan Raab est le premier à se présenter dans des situations grotesques, vêtu d’accoutrements saugrenus. Le ridicule il s’en moque, dans tous les sens du terme. L’aventure « Eurovision » ne s’arrête pas là pour l’homme-orchestre. Il est l’auteur de plusieurs chansons sélectionnées pour le concours et co-présente l’édition de 2011 à Düsseldorf. Cerise sur le gâteau : il créée un télé-crochet de présélection des candidats dont il est également producteur et membre du jury en 2010, année où l’Allemagne remporte le concours avec « Satellite » de Lena Meyer-Landrut.

Si l’on devait résumer Stefan Raab en une phrase, ce serait : un homme aux nombreux talents dont le métier est de préparer avec sérieux des choses qui ne le sont pas.

Manon Valère

Cet article apparaît également sur le blog Les mots de Manon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s