Alternatiba expérimente l’intelligence collective

Vous avez sûrement entendu parler d’Alternatiba, ce tour de 5000 km à travers les villes et villages de France. L’objectif du mouvement est de parler autant que possible de l’urgence climatique et de donner à la COP21* un caractère historique. 300.000 personnes auront participé au tour et 50.000 sont attendues ce week-end à Paris. En deux ans d’existence, le succès du mouvement est impressionnant. Son secret – ça reste entre nous – l’intelligence collective.

Alternatiba (Karina Kochan)

INTERVIEW – Sandra, bénévole d’Alternatiba et Wandrille, co-organisateur d’Alternatiba et co-responsable du groupe finances, répondent à nos questions.

Ça sert à quoi Alternatiba?
Sandra : Ça sert à sensibiliser l’opinion publique. Les citoyens sont mobilisés par et pour eux-mêmes. Le mouvement est auto-géré, les gens décident eux-même. Alternatiba c’est du positif, nous cherchons des solutions simples, chouettes, qui donnent envie.

Votre objectif c’est la COP21?
S. : La COP est le point de mire immédiat. Nous voulons qu’il y ait cette fois un vrai accord, contrairement aux COP précédentes. Le but est d’exercer une pression sur les décideurs à travers une forte mobilisation de la population.
Après la COP, sur le long terme, nous allons continuer à conscientiser la population sur les alternatives et initiatives existantes. Nous ne savons pas encore sous quelle forme.

Qui est derrière Alternatiba?
S. : Tout le monde. Nous avons des personnes qui gèrent la coordination mais c’est un mouvement citoyen où chacun a son mot à dire. Presque toutes les décisions sont prises par consensus en réunion plénière.

Wandrille : Lorsque le consensus est impossible nous votons, mais c’est rare.

S. : Le mouvement est né à Bayonne, il vit partout, aussi en dehors de Paris. Nous sommes financés par du crowdfunding et des subventions majoritairement publiques, mais aussi privées.

Quelles sont vos revendications?
W. : Ce n’est pas notre objectif principal d’avoir des revendications. Nous avons pour but de sensibiliser le grand public et de valoriser les alternatives positives. Nous rejetons aussi les fausses solutions, le nucléaire par exemple.

Qu’est-ce qui vous plait tant chez Alternatiba?
W. : C’est un lieu d’intelligence collective. Contrairement à beaucoup d’associations ou partis politiques qui ont le plus souvent des structures traditionnelles et hiérarchisées, ce mouvement est neuf, il est préservé des complexités des grosses structures et tout le monde a la même voix.

S. : Chacun a son mot à dire, il y a une bienveillance.

* La COP21 aura lieu du 30 novembre au 11 décembre à Paris. C’est un rendez-vous incontournable dans les négociations sur le changement climatique. L’objectif est de définir un accord international juridiquement contraignant qui permette de maintenir le réchauffement climatique en-dessous de 2°C. 75 000 participants sont attendus.


Alternatiba (Karina Kochan)

Alternatiba, c’est du 26 au 27 septembre, à République. Au rendez-vous: Climat Pride, débats (Naomi Klein, Rajagopal P.V. et les Pacifics Warriors), village associatif, bal populaire et concerts gratuits (HK et les Saltimbanks, Imany, Jehro, Sinsémillia).

Publicités

Une réflexion sur “Alternatiba expérimente l’intelligence collective

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s