Une famille explosive par Xavier Dolan

Juste la fin du monde de Xavier Dolan primé à Cannes est sorti mercredi 21 septembre dans les salles obscures françaises. La famille, au cœur de l’histoire, a orienté les journaux dans leurs titrailles.

Le dernier film du réalisateur québécois suscite l’intérêt des spectateurs français. Première précise que le nombre d’entrées s’élève à plus de 405 000 spectateurs une semaine après sa sortie en salles de l’adaptation de Juste la fin du monde la pièce de Jean-Luc Lagarce. Cela a probablement un lien avec le grand casting français du film : Léa Seydoux, Marion Cotillard, Vincent Cassel…

La famille est un thème de prédilection chez Xavier Dolan. Le choix d’adapter la pièce de Jean-Luc Lagarce n’est en ce sens pas une surprise. Louis (Gaspard Ulliel), écrivain célèbre, revient dans sa famille après 12 ans de silence. Il souhaite annoncer a sa famille qu’il disparaîtra bientôt pour toujours à cause d’une maladie. Ce drame filmé de façon angoissante a su emporter la plupart des critiques qui ont été bouleversés par ce portrait de famille.

« Famille nucléaire » titre Jacques Mandelbaum pour sa critique sur LeMonde.fr. Une référence à l’intensité du film, où le journaliste retrace les différents sentiments qui transparaissent dans ce qu’il appelle « un traité clinique de la folie familiale ». La souffrance, la colère et les non-dits mis en scène par le jeune réalisateur ont touché le journaliste. Celui-ci trouve un lien entre Juste la fin du monde et Tom à la ferme, le premier film du réalisateur adapté d’une pièce de théâtre éponyme de Michel Marc Bouchard où les personnages se heurtent à la réalité et à la complexité familiale. C‘est également ce qui a marqué lesInrocks.fr. Les deux films s’intéressent à des familles angoissantes et dans lesquels « l’homosexualité vient frapper à la porte tel un invité dérangeant ». LesInrocks.fr reviennent dans leur titre a l’affect en parlant d’un « bouleversant portrait d’une famille à vif ». L’article s’intéresse particulièrement à la famille observée comme « un petit théâtre » où chacun a ses répliques et entre en scène plus au moins au bon moment.

Le journaliste du Le nouvel Obs a été emporté par la manière dont le réalisateur secoue les émotions. « Un huis clos familial intense et étouffant » est le titre annonçant la critique rédigée par Romain Faisant. Le personnage principal instaure un malaise dans la famille « que la mise en scène dévoile avec pertinence ».

Quant au média international en ligne France 24, le journaliste évoque « un enfer familial », une impression qui peut paraître plus négative que les autres journaux mais il n’en est rien. Il  y voit un condensé de l’œuvre du jeune québécois, que le journaliste semble beaucoup apprécier. La famille que réunit ici le réalisateur, c’est celle de son cinéma : l’inventivité de Laurence Anyways, l’angoisse de Tom à la ferme, l’hystérie de Mommy. Par ailleurs, le journaliste indique le prochain rendez-vous cinéma avec Xavier Dolan puisqu’en « 2017, il sortira ‘The Death and Life of John F. Donovan’, premier film en anglais pour lequel il s’est entouré d’un aréopage de stars hollywoodiennes ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s