Avec l’OM, la patience est de mise

Le mauvais début de saison marseillais sème le doute chez les supporters. Mais pas d’affolement, nous confie Dominique Vanacker, fan azuréen depuis 1989.

Le stade Vélodrome, régulièrement plein,  ménage rarement son équipe. CC – BY – SA revjoy

Marseille. La Canebière, la bouillabaisse, la Méditerranée, le Mistral, le soleil… et l’Olympique de Marseille. Club centenaire et véritable institution locale, le club phocéen est un monument du football français. Pour ses neuf titres de champion de France, mais surtout pour sa Ligue des Champions glanée en 1993. Les azuréens restent les seuls en France à pouvoir se targuer d’une telle ligne dans leur palmarès.

Ce moment de gloire, Dominique Vanacker l’a vécu et s’en souvient encore. Alors âgé de 25 ans, l’OM l’a définitivement séduit. « A l’époque, le football français était au plus bas. Il n’y avait que l’OM qui sortait du lot, avec un public et des joueurs d’exception, qui ont brillé jusqu’à l’apothéose en 1993 », raconte D. Vanacker, aujourd’hui commercial dans une entreprise spécialisée dans le béton.

Des temps difficiles

Le temps des joutes européennes face au grand Milan AC est bien loin aujourd’hui. Après un bon début de saison, l’OM a encaissé deux défaites de suite, dont une humiliation contre l’AS Monaco sur un score de tennis, 6-1. Mais D. Vanacker est toujours un supporter assidu et reste lucide quant aux performances de son équipe. « On ne peut pas juger une saison après deux défaites. Je retiens d’abord la préparation, en l’occurrence six victoires en six matches. L’entame de championnat est catastrophique mais il est encore trop tôt pour faire un bilan », note-t-il.

Son ton non-alarmiste tranche avec d’autres supporters. Dimanche dernier face à Rennes, une partie d’entre eux réclamaient la démission de l’entraîneur marseillais Rudi Garcia. « Si l’équipe enchaîne les mauvaises performances, il sera en danger. Mais nous n’en sommes pas encore là », s’explique D. Vanacker. Pour lui, le problème ne vient pas de l’entraîneur, mais de deux autres personnes. En première ligne, Patrice Evra. Le supporter lui reproche de ne pas jouer le rôle que le club attend de lui, celui de leader dans le vestiaire. S’ajoute à cela sa condition physique qui ne lui permet plus, selon D. Vanacker, de tenir un match entier au haut niveau.

Une remise en question nécessaire

Mais l’ancien international français n’est pas le seul responsable du mauvais début de saison marseillais. « Le propriétaire, Franck McCourt, n’a pas l’air de s’y connaître : il semble avoir lancé ce projet simplement pour faire de l’argent », avance D. Vanacker. Et ce manque de professionnalisme se ressent dans le recrutement, qui n’est « pas au niveau ».  De quoi faire douter la crédibilité du Champions Project, créé lors de la reprise du club en 2016 afin de lutter pour le titre à chaque saison. « Il faut des jeunes joueurs pour construire un projet d’avenir. Il faut aussi recruter des cadres qui sont capables de mener un groupe, de dire les choses dans les vestiaires avec du recul », pense D. Vanacker.

Supporter fidèle, ce dernier est exigeant mais reste optimiste pour la suite de la saison. « J’attends une remise en question de la part de l’ensemble des membres du club, mais aussi que l’équipe se trouve un style de jeu. Elle en a besoin pour s’en sortir », espère-t-il. Ce travail doit être rapide car une réaction est attendue dès ce jeudi contre les turcs de Konyaspor en Europa League. L’occasion pour les marseillais de faire mentir leurs détracteurs et de redonner du baume au cœur à leur public passionné.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s