Nous/Wir

La (petite) équipe de choc à la tête de Berlin sur Seine pour 2017-2018 !

Kim, Clémence, Romain et Victoriane :

Ce petit groupe de quatre est composé d’éléments aussi différents les uns que les autres. Une allemande, Kim ; une juriste, Clémence ; un sportaholic, Romain ; et une historienne, Victoriane. Tous se rejoignent cependant sur un point : férus d’Allemagne et autres contrées germanophones, ils ont décidé de devenir journalistes spécialistes de la France et de sa voisine de l’Est. Chacun a le goût de l’écriture et une plume bien à lui.

 

Clémence

Quand il s’agit du world wide web, je joue sur plusieurs tableaux. Celui du social tout d’abord : sur Twitter @CarayolClemence, je suis silencieuse mais garde l’oeil ouvert. Mon compte me permet de rester en veille, d’emmagasiner l’actualité déjà analysée par les autres utilisateurs. Mais il me faut aussi de l’actualité brute ; à l’aide de mes applications smartphone (Le Monde, Libé, Les Echos L’Obs, la TAZ, la FAZ et j’en passe), chaque minute à attendre un métro ou amis retardataires est passée à lire les articles les plus frais de la journée. Mais parfois, il peut arriver qu’une info file inaperçue entre mes filets ; je table alors sur les newsletters auxquelles je suis abonnée, comme Time To Sign Off (https://timetosignoff.fr) ou Probablement la Meilleure Newsletter du Monde (http://www.meilleurplanneurstratdumonde.com). D’autres agrégateurs de flux et journaux de bord tels Netvibes ou Pinterest me permettent de recomposer mon journal personnel, avec mes préférences et centres d’intérêts. A côté de cela, j’essaie grâce aux programmes de rediffusion d’Arte (www.arte.tv) ou du Quotidien (https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos) d’être à la page télévisuelle. Il s’agit aussi de rester familière aux voix bien connues de France Inter, France Info, France Culture entre autres, que je podcast ou écoute par le truchement de mon téléphone-couteau suisse. Tous ces aspects de la toile, malléables et portatifs, permettent une information constante et choisie—mais je vous rassure, il m’arrive d’éteindre mes appareils (parfois).

Romain

Dans la vie comme sur internet, j’ai deux passions : l’Allemagne, et le sport. Désireux de faire de ces passions mon métier, le journalisme est une des seules voies possible pour y parvenir. Toujours au fait de l’actualité, je suis abonné au Monde et au Spiegel pour avoir un panorama franco-allemand. Mais c’est ailleurs que mon intérêt est le plus prononcé. L’Equipe, Eurosport.fr ou les pages sport du Figaro et du Monde sont sources de fascination et de curiosité pour le grand enfant que je suis devant les matches de l’équipe de France de foot, des athlètes aux Jeux Olympiques ou des épéistes français aux championnats du monde d’escrime. Je ne manque pas de réagir sur Twitter (@RomainBougourd) à ces événements et aux posts de différents comptes qui m’intéressent (@EspoirsduFoot, @OptaJean ou @LeRugbynistere). Le sport français, mais aussi allemand et international me passionnent, comme on peut le voir sur mon (petit) blog . J’ouvre mes intérêts à la politique, l’Europe et la culture, mais je reviens souvent à mes premiers amours. Si vous aussi, l’Allemagne et le sport vous passionnent, nous allons nous entendre.

 

Kim

Dis-moi comment tu surfes sur le web et je te dis qui tu es!

Regarder mes mails, faire des recherches sur le web, parler à ma famille et à mes amis ou encore passer des heures sur les réseaux sociaux … Bref, je passe beaucoup plus de temps sur mon ordinateur (ou mon téléphone) que je ne devrais.

Les sites web que je visite le plus :

  • Les sites de médias allemands, anglais (monde anglophone) et français pour toujours être au courant
  • Facebook pour suivre mes amis, les médias et pour publier mes photos
  • Yahoo! pour regarder mes mails
  • Google pour les news et toutes autres recherches jusqu’au jour où j’ai entendu parler d’Ecosia > soyons écolos

Les applis que j’utilise le plus:

  • WhatsApp pour parler à ma famille, mes amis
  • Google Maps et Citymapper pour ne pas me perdre dans Paris
  • Facebook et Instagram pour mes photos
  • Twitter pour être sûre de couvrir tous les réseaux sociaux 😉
  • TuneIn Radio pour pouvoir écouter de la radio de partout dans le monde
  • Weather Widget pour savoir comment m’habiller et quand le soleil se lève/couche
  • de diverses applis de transports pour mes voyages à Rouen, en Allemagne ou ailleurs

 

Victoriane

« Rédigez votre portrait en tant qu’Internaute… »

Peut-être est-ce dû à mes études d’histoire, de civilisation allemande, au fait que j’ai passé mes deux dernières années à écrire deux mémoires pour lesquels j’ai cherché à m’immerger dans des époques, certes récentes, mais où le téléphone portable n’existait pas encore… Il s’avère en tout cas que j’aime avoir le temps de réfléchir plus longuement et la possibilité de prendre du recul sur les choses. Une réflexion qui, d’après moi, s’épanouit mieux si l’on n’a pas en permanence sous les yeux l’écran de son smartphone qui s’allume toutes les trois secondes. Pour ne pas recevoir tout les cinq minutes des dizaines de notifications, je n’utilise donc que très peu d’applications, préférant choisir d’aller chercher l’information sur les sites webs des médias quand je le souhaite plutôt que d’être bombardée à chaque instant.

Je suis, vous l’aurez compris, beaucoup moins « connectée » que la plupart des jeunes de ma génération, c’est pourquoi vous ne me trouverez ni sur Facebook, ni sur Twitter, ni sur Instagram, ni sur Snapchat… mais seulement sur les réseaux sociaux professionnels LinkedIn et Xing. Puisqu’il faut malgré tout vivre avec son temps, j’ai appris à me servir de la plupart de ces plateformes, en regardant faire mes amis ou même mes collègues. En ce qui concerne les rapports humains, je préfère nettement le contact direct et les rencontres en chair et en os. Je suis peut-être joignable via moins de canaux, mais je ne suis pas un ours pour autant: j’utilise Skype quotidiennement pour appeler mes proches et suis heureuse d’être née à l’ère des mails et des SMS!

Et puis les Smileys, c’est quand même assez rigolo 😉

 

 


Découvrez la « bande des six », l’autre nom de l’équipe rédactionnelle de Berlin sur Seine pour l’année 2016-2017 !

Promo MJFA1617

Sentez-vous ce doux parfum de rentrée qui envahit au mois de septembre les abords de la rue Santeuil ? Comme chaque année les diplômés s’en vont et les nouvelles promos s’installent en espérant eux aussi obtenir le prestigieux diplôme.

Pas d’exception pour le master 2 de journalisme franco-allemand puisque Emilie, Louis, Maren, Karina et Elise, soutenances en poche, laissent leur place à des petits nouveaux aux horizons bien différents.

Tout droit venu de Bruxelles, Julien, ce twittos passionné de foot et de journalisme sportif, Petra, Autrichienne et ancienne enseignante à Paris IV, Anna, une des voix de Radio Campus Paris, Marine, éprise d’art contemporain, Charlotte, tout juste revenue du Berghain et Hermann, féru de musiques électroniques et de films documentaires vont cette année prendre les commandes de notre cher blog Berlin sur Seine !

Charlotte Noblet et toute l’équipe du corps enseignant sont aussi en poste pour mener cette joyeuse troupe vers de nouvelles créations « hergestellt in Berlin sur Seine » !


Depuis la rentrée 2015, découvrez les cinq nouveaux journalistes en herbe de BerlinSurSeine !

Emission de radio de la promo 2015 au complet!

Étudiants en Journalisme franco-allemand à la Sorbonne-Nouvelle, notre Club des Cinq à nous vient d’horizons bien différents. Des steppes de Mayenne aux montagnes Berlinoises ce qui nous rapproche, c’est notre passion commune pour la Spree comme la Seine, les Brötchen comme la baguette, ou encore le Fritz-kola comme le Breizh Cola.

Fünf neue Nachwuchsjournalisten für BerlinSurSeine seit dem Semesterbeginn 2015

Als Studenten des deutsch-französischen Journalismus an der Sorbonne Nouvelle kommen wir Fünf Freunde aus allen Himmelsrichtungen zusammen. Aus den fernen Steppen von Mayenne über die Berge Berlins bringt uns unsere Leidenschaft für die Spree und die Seine, für Brötchen und Baguette oder auch für Fritz-kola und Breizh Cola zusammen.

EliseView Elise's profile on LinkedIn

@EliseAmchin

Amoureuse de l’Europe et de ses langues, Elise se déplace aux quatre coins du Vieux Continent dès que l’occasion se présente. Du reste, vous la croiserez peut-être vêtue d’orange fluo au cours d’une de ses gardes en tant que secouriste à la Croix-Rouge, ou dans la forêt de Fontainebleau s’essayant à l’escalade. Séduite par tout ce qui a trait au son, Elise est passionnée de radio, de la fiction radiophonique aux émissions informatives.

Son côté allemand : se déplacer à vélo, les salles de blocs berlinoises, vagabonder dans les grands espaces verts qui embellissent les villes, la Sterni et les Weizen.

Son côté français : pour la nourriture, l’air de la Bretagne, la Maison de la Radio, la chanson française, et ses yeux émerveillés chaque fois qu’elle redécouvre la beauté de Paris.

Die in Europa und dessen vielseitigen Sprachen verliebte Elise reist in den Alten Kontinent so oft wie möglich. Sonst kann man sie in ihrer orangenen Montur als Ersthelferin für das französische Rote Kreuz beim Notdienst antreffen. Oder im Wald Fontainebleau beim Klettern. Elise begeistert sich für das Radio und mag kreative oder informative Sendungen. 

Ihre deutsche Seite: Fahrrad fahren, Berliner Boulderhalle, durchs Grüne spazieren, Sterni und Weizen.

Ihre französische Seite: das Essen, das französische Funkhaus, bretonische Luft atmen, das französische Chanson und ihre Augen strahlen immer, wenn sie die Schönheit von Paris entdeckt

Mes articles sur le blog / Meine Artikel auf dem Blog


LouisView Louis's profile on LinkedIn

Parisien, ancien khâgneux passé par la géographie, Louis s’intéresse à tout ou presque. Ecolo passif, pas fan de la hype, il préfère généralement critiquer plutôt que s’engager. Fan de foot et de musique, il aime aussi particulièrement Paris au petit matin, le vin blanc et les photos de Bernard Faucon.

Son côté allemand : Fan de muesli comme de Currywurst, il est également l’heureux détenteur d’un stylo Lamy et d’un bel accent du Mecklenburg-Vorpommern.

Son côté français : Il s’appelle Louis, ne sait pas ranger et est toujours à la bourre.

In Paris geboren und aufgewachsen, hat Louis Geisteswissenschaften und Geographie studiert. Er interessiert sich eigentlich für fast alles. Passiver Öko und kein grosser Fan vom Hype, kritisiert Louis lieber als sich zu engagieren. Grosser Fussball- und Musik-Fan, mag er auch insbesondere Paris in den frühen Morgenstunden, Weisswein und Bernard Faucons fotografisches Werk. 

Seine deutsche Seite: Er mag Müsli und Currywurst, schreibt mit einem Lamy-Füller und hat den schönen Akzent aus Mecklenburg-Vorpommern.

Seine französische Seite: Er heisst Louis, ist unordentlich und kommt immer zu spät.

Mes articles sur le blog / Meine Artikel auf dem Blog


EmilieView Emilie's profile on LinkedIn

@EmilieGinst

Tout droit sortie d’un cursus franco-allemand en études politiques, Emilie a découvert les joies de la Bavière (Prost!) pendant deux ans. Outre sa détermination à travailler pour le pays qui la passionne, elle aime les rencontres, le théâtre, la lecture, les longs repas de famille en été et voyager entre amis. Sa citation préférée:  « La vie est une pièce de théâtre : ce qui compte, ce n’est pas qu’elle dure longtemps, mais qu’elle soit bien jouée » – Sénèque.

Son côté allemand : la Gutmann Spezial et les Spätzle, traverser au vert, le tri sélectif.

Son côté français : l’art de savoir accorder le pain avec tout, l’eau plate, parcourir le répertoire de la chanson française en fin de soirée.

Während ihres deutsch-französischen Doppelstudiengangs der Politikwissenschaften hat Emilie zwei Jahre lang die Freuden von Bayern entdeckt und genossen (Prost!). Neben ihrer Leidenschaft für Deutschland, wo sie später gerne arbeiten würde, mag es Emilie neue Leute kennenzulernen, Theater zu spielen und zu gucken, zu lesen, im Sommer mit der ganzen Familie draußen zu essen und mit Freunden zu reisen. Ihr Lieblingszitat ist: « Das Leben ist wie ein Theaterstück: Es kommt nicht darauf an wie lange es dauert, sondern wie gut es gespielt wird. » – Seneca.

Ihre deutsche Seite: Das Gutmann Spezial mit Spätzlen, bei Grün die Straße zu überqueren und die Mülltrennung.

Ihre französische Seite : Brot zu allen möglichen Speisen zu essen, stilles Wasser zu trinken und das ganze Repertoire der « chanson française » beim Feiern zu singen.

Mes articles sur le blog/ Meine Artikel auf dem Blog


MarenView Maren's profile on LinkedIn


@marenberlin

Quand le mur de Berlin est tombé, Maren avait juste quelques mois. Après avoir grandi dans la capitale cosmopolite, elle part à la conquête du vaste monde. Maren aime faire du vélo (sauf à Paris) et petit-déjeuner sur son balcon. Elle aime bien réfléchir sur les différences des langues et sur le comportement humain, et elle adore l’humour de Loriot.

Son côté allemand : Elle aime bien acheter bio et elle range tout dans des classeurs

Son côté français : La spontanéité et l’amour de la gastronomie

Als die Berliner Mauer fiel, war Maren gerade ein paar Monate alt. Aufgewachsen in dem bunten Treiben der Hauptstadt, zog es sie schnell in die weite Welt. Maren liebt Fahrradfahren (ausser in Paris) und Frühstück auf dem Balkon. Sie denkt gerne über Sprache und Menschen nach und kann herzlich über Loriots Humor lachen.

Ihre deutsche Seite: Kauft gerne im Bioladen und sortiert alles in Ordner.

Ihre französische Seite : Spontanität und die Liebe am guten Essen

Mes articles sur le blog/ Meine Artikel auf dem Blog


KarinaView Karina's profile on LinkedIn

@KarinaKochan

Exploratrice pas pressé, Karina aime se balader en auto-stop ou à vélo pour rencontrer les étranges créatures qui peuplent ce monde et mieux les comprendre. Écolo incurable, elle s’intéresse aussi à tous les projets – farfelus ou scientifiques – qui apportent des solutions à la crise environnementale. Le reste du temps elle aime regarder des séries et des documentaires dans sa baignoire.

Son côté allemand : Tricoter les dimanches pluvieux, p’tit dej bière & Weißwurst, gouter les nouveaux Rittersport, essayer d’être végétarienne et partir en vacances au bord de la Nordsee.

Son côté français : Prendre l’apéro.

Als Weltenbummlerin liebt es Karina mit dem Fahrrad oder per Anhalter die Welt zu entdecken und ihre seltsame Bevölkerung kennen und verstehen zu lernen. Unverbesserliche Umweltaktivistin, interessiert sie sich für alle Projekte – eigenartig oder wissenschaftlich – die Lösungen für Umweltprobleme bringen. Die restliche Zeit schaut sie gerne Serien und Dokus in der Badewanne.

Ihre deutsche Seite: Stricken an regnerischen Sonntagen, Bier und Weißwurst zum Frühstück, neue Rittersport-Sorten probieren, versuchen Vegetarierin zu werden und Urlaub an der Nordsee.

Ihre französische Seite: Apéritif (apéro) mit Freunden.

Mes articles sur le blog/ Meine Artikel auf dem Blog


A l’origine du blog…

Team Berlin sur Seine
La promo 2014 à la rentrée

Huit jeunes femmes étudiantes en Master de Journalisme Franco- Allemand de la Sorbonne-Nouvelle à Paris, passionnées par les différences culturelles entre les pays du Bretzel et de la Baguette jouent avec les clichés et cherchent à les dépasser, sous leur plus belle plume et leurs caméras. Naviguez sur ce blog, comme si vous parcouriez un fleuve, la Seine, et regardez de plus près autour de vous… Peut-être finirez-vous par voir un ours berlinois. Car Berlin et Paris se ressemblent parfois plus qu’on ne le croit…

Paris ist wie ein belegtes Baguette. Außen Französisch, innen multikulti. Mehr als 2,5 Millionen Menschen tummeln sich in der Stadt der Liebe. Darunter acht junge und dynamische Journalismus-Studentinnen, die in ihrem deutsch-französischen Blog über den Tellerrand schauen wollen. In Reportagen, Interviews und Berichten gehen sie typischen Klischees an den Kragen und beleuchten deutsch-französische Themen auf eine erfrischende Art und Weise. Paris und Berlin sind sich nämlich manchmal näher, als man denkt…


Anita

P1080594-1

Fascinée par la langue française, Anita profite de chaque occasion pour partir dans les six coins de l’hexagone. Actuellement, elle vit à Paris où elle se donne à cœur joie aux aventures et défis du journalisme. En parallèle des ses études, elle suit une formation pour devenir enseignante de théâtre. Être sur ou derrière la scène est une source d’inspiration pour elle.

Ça passe : Enlever les grains de sel sur une bretzel, les annonces dans le TGV, manger les têtes des schtroumpfs Haribo en premier, coudre des boutons colorés, les boîtes en métal, aspirer de grosses miettes avec l’aspi, fermer les volets le soir.

Ça casse : Tomber sur un rouleau de PQ vide, manger du foie gras, les montagnes russes, les cadavres de vélo où l’on a volé une roue.

Als großer Fan der französischen Sprache nutzt Anita jede Gelegenheit, um nach Frankreich zu fahren. Im Moment lebt sie in Paris und versucht sich als angehende Journalistin. Neben dem Studium nimmt sie an einer berufsbegleitenden Weiterbildung zur Theaterpädagogin Teil. Auf oder hinter der Bühne zu sein ist für sie eine Inspirationsquelle.

Das geht immer: Salzkrümel von der Brezel abstreifen, die Zug-Ansagen in den TGVs, zuerst den Kopf von Haribo-Schlümpfen essen, bunte Knöpfe annähen, Blechdosen, große Fussel mit dem Staubsauger wegsaugen, abends die Fensterläden schließen.

Das geht gar nicht: Eine leere Klopapierrolle antreffen, Leberpastete essen, Achterbahn fahren, Fahrradleichen sehen, bei denen ein Reifen geklaut wurde.

Mes articles sur le blog/ Meine Artikel auf dem Blog


Isabelle View Isabelle Wurth's profile on LinkedIn

P1080585-1

Isabelle est originaire du Luxembourg, où les journaux sont en allemand, les textes de loi en français, et le bavardage quotidien se déroule en luxembourgeois. Elle est friande de danse classique et de techno, et n’y voit aucune contradiction. Elle saisit chaque prétexte pour monter dans un avion et respirer un air d’ailleurs, et aime tellement la lecture que même les notes de bas de page ne l’arrêtent pas.

Ça passe : les langues étrangères, le rouge à lèvres, les licornes.

Ça casse: la noix de coco, les fautes d’orthographe, les files d’attente.

Isabelle stammt aus Luxemburg, wo Zeitungen auf Deutsch und Gesetze auf Französisch sind, der Kaffeeklatsch aber auf Luxemburgisch abläuft. Sie liebt Ballett und Techno, und findet das kein bisschen widersprüchlich; nutzt jeglichen Vorwand, um in ein Flugzeug zu steigen und fremde Luft einzuatmen, und liest so leidenschaftlich gerne, dass sie meist auch vor dem Kleingedruckten nicht Halt macht.

Das geht immer: Fremdsprachen, Lippenstift, Einhörner.

Das geht gar nicht: Kokosnuss, Schreibfehler, Warteschlangen.

Mes articles sur le blog/ Meine Artikel auf dem Blog


Juliette

P1080593-2

Juliette est mordue d’écriture. L’Allemagne est sa deuxième passion, et elle n’hésite pas à mêler les deux. Curieuse du monde et des gens, elle aime se lancer à l’aventure et partager ses expériences.

Ça passe : collectionner les carnets et stylos inutiles.

Ça casse : les doublages de films.

Schreiben ist ihre erste Leidenschaft. Deutschland ist die zweite, und sie zweifelt nicht, beide zu verbinden. Sie ist neugierig auf Welt und Leute, abenteuerlustig und teilt gerne ihre Erfahrungen.

Das geht immer: unnötige Hefte und Kugelschreiber sammeln.

Das geht gar nicht: Synchronisierte Filme.

Mes articles sur le blog/ Meine Artikel auf dem Blog


Laure

P1080590-1

Laure a toujours eu soif de connaissances et adoré les faire partager. Touche-à-tout, elle s’intéresse à tous les domaines même si la cuisine, les voyages et l’art ont sa préférence. Et si jamais ses yeux pétillent c’est sûrement qu’elle prépare un de ses (pas très) fameux jeux de mots.

Ça passe : les livres, les pivoines, découvrir une nouvelle ville et l’odeur du métro parisien en rentrant de voyage.

Ça casse : ne pas savoir, cuisiner avec des couteaux mal affûtés, voir des pigeons estropiés et avoir les pieds mouillés dans ses chaussures.

Schon immer war Laure wissenshungrig. Die Kenntnisse mag sie am liebsten weitergeben. Sie ist ein echter Hansdampf in allen Gassen und interessiert sich für alles, auch wenn kochen, reisen und Kunst ihre Lieblingspunkte sind. Und wenn ihre Augen funkeln, ist es sicher ein Zeichen, dass sie eines ihrer berühmten Wortspiele im Kopf hat.

Das geht immer: Bücher, Pfingstrosen, eine neue Stadt entdecken und der Geruch der Pariser U-Bahn nach einer langen Reise.

Das geht gar nicht: nicht wissen, mit stumpfen Messer kochen, verkrüppelte Tauben und nasse Füße, wenn man Schuhen an hat.

Mes articles sur le blog/ Meine Artikel auf dem Blog


Manon Voir le profil de Manon Valère sur LinkedInView Manon Valère's profile on Xing

DSC01663-001

Jeune marseillaise, Manon adore rencontrer des personnes de toutes cultures ayant un grain de folie, aller à des concerts, découvrir de nouveaux artistes et partager toutes ces belles émotions à travers sa plume, son objectif ou sa voix. Elle a aussi passé près de la moitié de ses études en Allemagne, pays pour lequel elle s’est prise de passion. N’hésitez pas à lui faire parler de ses anecdotes de la catégorie « choc-des-cultures ». Elle en a à ne plus savoir qu’en faire.

Ça passe : la mer Méditerranée et l’accent du Nord de l’Allemagne.

Ça casse : Helene Fischer et les cuisses de grenouille.

Als junge Marseillesin, liebt Manon es, Menschen aller Kulturen mit einem Schuss Verrücktheit kennenzulernen, Konzerte zu besuchen, neue Künstler zu entdecken und all diese schönen Emotionen durch ihre Feder, ihr Objektiv und ihre Stimme mitzuteilen. Fast die Hälfte ihres Studiums hat sie in Deutschland verbracht; ein Land, in das sie sich verliebt hat. Zögern Sie nicht, sich ihre Anekdoten aus dem Bereich « Kulturschock » erzählen zu lassen. Davon hat sie im Überfluss.

Das geht immer: das Mittelmeer und der norddeutsche Akzent.

Das geht gar nicht: Helene Fischer und Froschschenkel.

Mes articles sur le blog/ Meine Artikel auf dem Blog


Marjorie

DSC01654-1

Marjorie, 22 ans, adore aller voir des expositions culturelles et historiques. Elle aime bien entendre des touristes parler allemand à côté d’elle.

Ça passe : la moutarde sucrée de Bavière Händlmaier’s (miam !), les longues conversations au téléphone avec ses ami(e)s.

Ça casse : les métros bondés, l’impolitesse.

Marjorie, 22, liebt es, Kunst- und Geschichtsausstellungen zu besichtigen. Sie mag es sehr, wenn deutsche Touristen neben ihr Deutsch sprechen.

Das geht immer: Händlmaier’s süßen Senf (lecker !), lange Telefongespräche mit ihren FreundInnEn.

Dass geht gar nicht: menschenvolle U-Bahnen, Unhöflichkeit.

Mes articles sur le blog/ Meine Artikel auf dem Blog


Morgane

P1080572-1

Peu de choses n’éveillent pas la curiosité de Morgane dans la vie. Elle rit de (presque) tout, adore lire et est très attentive aux petits détails. Accorder de l’attention à ce que son entourage dit lui semble essentiel pour pouvoir comprendre le monde. Son objectif principal : combattre les clichés basés sur les cultures et les nationalités différentes. Elle est davantage intéressée par les questions culturelles que les problèmes économiques.

Ça passe : boire une bière bien fraîche et regarder le linge sécher au soleil.

Ça casse : faire la queue et les gens qui crient.

Es gibt nur sehr wenige Dinge im Leben, die Morganes Neugier nicht wecken. Sie lacht über (fast) alles, liest sehr gerne und legt viel Wert auf kleine Details. Sie findet, dass sie die Welt am besten verstehen kann, indem sie immer aufmerksam zuhört, was Leute aus ihrem Umfeld sagen. Ihr Hauptziel: die Vorurteile, die auf unterschiedlichen Kulturen und Nationalitäten gegründet sind, zu bekämpfen. Sie interessiert sich viel eher für kulturelle Fragen als für ökonomische Probleme.

Das geht immer: ein kühles Bier trinken und beobachten, wie die Wäsche in der Sonne trocknet.

Das geht gar nicht: Schlange stehen und Leute, die schreien.

Mes articles sur le blog/ Meine Artikel auf dem Blog


Selin

DSC01645-1

Née à Istanbul de parents franco-allemands. Elle a grandi à Bucarest, Paris et Berlin. Après une année sabbatique post-bac au Mexique, elle décide de rester sur la voie „latina“ et fait une licence d‘espagnol (et de communication). Ayant la nostalgie de Paris elle retourne dans la capitale des loyers trop élevés pour finir ses études de Master. Par la suite, Selin espère travailler dans le milieu audiovisuel, de préférence en Thaïlande.

Ça passe : le sport, les voyages et le cinéma.

Ça casse : faire la vaisselle, la paperasse, rester coincée dans les embouteillages.

Selin ist 1989 in Istanbul von deutsch-französischen Eltern geboren. Sie ist in Bukarest, Paris und Berlin groß geworden. Nach einem Sabbatjahr in Mexiko, entschied sie sich auf der Latinaschiene zubleiben und studierte spanische Philologie (mit Publizistik). Anschließend zog sie wieder nach Paris um dort ihren Master in Medien und Journalismus zu machen. Später würde sie gerne im internationalen audiovisuellen Bereich arbeiten. Und das am liebsten in Thailand.

Det jeht immer: Reisen, Sport und Filme.

Det jeht jar nischt: Abwaschen, Steuererklärungen und Stau.

Mes articles sur le blog/ Meine Artikel auf dem Blog

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s